L’alternance : un tremplin vers l’emploi

L’alternance est une organisation de formation qui associe un enseignement théorique, dispensé en organisme de formation avec une pratique professionnelle au sein d’une entreprise.

Au début de sa formation en alternance, l’apprenant intègre une entreprise d’accueil au sein de laquelle il aura le statut de salarié. Selon les formations, le rythme de l’alternance sera variable.

FORMASAT forme principalement par la voie de l’apprentissage les personnes âgées de 18 à 29 ans. Le rythme d’alternance retenu est de 2 jours de cours en organisme de formation et 3 à 4 jours en entreprise par semaine, soit 35h au total.

Si vous ne remplissez pas ces conditions d’âge, il est possible de signer un contrat de professionnalisation. D’autres dispositifs existent dans le cadre de reconversions ou de transitions professionnelles.

Le contrat d’apprentissage

Il s’agit d’un contrat de travail à durée déterminée ou indéterminée qui peut être conclu jusqu’à 29 ans. La formation alterne entre formation à FORMASAT et en entreprise (associations, structures privées, collectivités…).

L’apprenti est encadré par un maître d’apprentissage. Salarié, il bénéficie des mêmes droits et devoirs que les autres employés (protection sociale, congés…).

Le contrat de professionnalisation

C’est un contrat de travail conclu entre un employeur et un salarié. L’employeur s’engage à assurer une formation au salarié lui permettant d’acquérir une qualification professionnelle (diplôme, titre, certificat de qualification professionnelle…). Il s’engage également à fournir au salarié un emploi en relation avec son objectif professionnel.

Projet de transition professionnelle (PTP) – CPF de transition (ex-CIF)

Le projet de transition professionnelle est une modalité particulière de mobilisation du compte personnel de formation, permettant aux salariés souhaitant changer de métier ou de profession de financer des formations certifiantes en lien avec leur projet. Dans ce cadre, le salarié peut bénéficier d’un droit à congé et d’un maintien de sa rémunération pendant la durée de l’action de formation.

Parcours emploi compétences (PEC)

Le Parcours emplois compétences favorise l’insertion professionnelle des personnes les plus éloignées de l’emploi.

Il repose sur le triptyque Emploi – Formation – Accompagnement : un emploi permettant de développer des compétences transférables, un accès facilité à la formation et un accompagnement tout au long du parcours tant par l’employeur que par le service public de l’emploi, avec pour objectif l’inclusion durable dans l’emploi.

Le parcours emplois compétences (PEC) est autorisé uniquement dans le secteur non-marchand.

Plan de développement des compétences (PDC)

Depuis le 1er janvier 2019 le plan de développement des compétences remplace le plan de formation. Il permet aux salariés de suivre des actions de formation à l’initiative de leur employeur, par opposition aux formations qu’ils peuvent suivre de leur propre initiative grâce à leur compte personnel de formation.

Reconversion ou promotion par alternance (Pro-A)

La reconversion ou la promotion par alternance, dite Pro-A, permet aux salariés, notamment ceux dont la qualification est insuffisante au regard de l’évolution des technologies ou de l’organisation du travail, de favoriser leur évolution ou promotion professionnelle et leur maintien dans l’emploi.

La reconversion ou la promotion par alternance s’inscrit en complément du plan de développement des compétences de l’entreprise et du compte personnel de formation (CPF). Mis en œuvre à l’initiative du salarié ou de l’entreprise, le dispositif Pro-A peut être mobilisé dans une optique d’évolution, de promotion professionnelle ou de reconversion.

Dispositif SÉSAME

Le dispositif SESAME a pour objectif d’accompagner des jeunes vers une formation d’éducateur sportif ou d’animateur, et vers leur insertion.

Pour participer, vous devez avoir entre 16 à 25 ans (jusqu’à 30 ans pour les personnes en situation de handicap) et :

  • résider au sein d’un Quartier Politique de la Ville (QPV) ou d’une Zone de Revitalisation Rurale (ZRR),
  • ou rencontrer des difficultés sociales
  • ou être en situation de décrochage scolaire ou sorti du système scolaire sans diplôme qualifiant
  • ou avoir une pratique sportive de haut niveau